L'ordre des enseignants du Québec


La semaine passée, je suis tombée sur une lettre ouverte publiée dans Le Soleil du 20 juin dernier, mais qui est toujours d’actualité. La lettre, intitulée Pour un véritable développement professionnel des enseignants, est rédigée par Érick Falardeau, président de  l’AIRDF-Québec1 et Suzanne Richard, présidente de  l'AQPF2 . On y traite essentiellement de la nécessité de mettre le développement professionnel des enseignants au cœur du débat actuel et que le meilleur moyen d’encadrer ce développement professionnel est la formation d’un ordre professionnel pour les enseignants.

Bien que les enseignants en exercice, les syndicats, et même le Conseil supérieur de l’éducation (2003) s’y opposent, j’abonde dans le même sens que les auteurs. Un ordre professionnel a comme mandat de protéger la population, certes, mais aussi d’encadrer une profession et le développement professionnel de ses membres. Il est inconcevable pour moi, ayant été membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec durant des années, qu’une profession aussi pointue que l’enseignement ne soit pas encadrée par un ordre professionnel, mais bien par un syndicalisme à caractère professionnel qui, si on regarde l’état de la profession et le niveau anémique de développement professionnel des enseignants, n’arrive pas à donner aux enseignants un réel statut de professionnel si essentiel à la valorisation et à l’avancement de la profession!

Personne n'accepterait d'aller chez un dentiste qui n'a pas actualisé ses connaissances, ses techniques et ses outils depuis 20 ans. Pourquoi l’accepter de la part des professionnels de l'enseignement? Comme ingénieure, je devais cumuler un minimum de 30 heures de formation continue par 24 mois d’exercice, faute de quoi, je pouvais perdre mon droit d’exercer. Peut-être que si de telles exigences étaient demandées aux enseignants, un plus grand nombre d’entre eux s’investirait dans leur développement professionnel ce qui ne pourrait qu’être positif pour les enseignants, la profession, mais surtout les élèves!

 

1. Association internationale pour la recherche en didactique du français

2. Association québécoise des professeurs de français

 

Télécharger
En plus de la lettre ouverte, je me suis inspirée de cet essai portant sur la formation continue des enseignants que j’ai rédigé dans le cadre du cours DDD1210- Didactique générale et modèles d’enseignement au primaire.
Essai formation continue.docx
Document Microsoft Word 28.5 KB

Écrire commentaire

Commentaires : 0