Vers une réelle gestion de classe


Récemment, mon fils a écopé d’un ‘billet de manquement’ pour avoir jasé en classe. Il ne comprenait pas le but de cette intervention. Cet outil de gestion de classe n’a donc pas eu l’effet escompté et, malheureusement, mon fils a probablement recommencé à jaser dès le lendemain (malgré une bonne discussion avec son père et moi). À la suite de cet incident, je me suis mise à réfléchir sur comment, dans ma future classe, je vais gérer le bavardage et les autres comportements inadéquats.

 

Lors de mon premier stage, j’avais mis en place un système de remise de temps. Les élèves avaient été informés que lorsque nous perdions du temps, ils devaient me le remettre. À la suite d’un comportement dérangeant, je commençais par un avertissement verbal, ensuite j’informais l’élève que s’il continuait, il choisissait de subir les conséquences et de rester plus tard le midi ou à la récréation pour me remettre mon temps. Ce fut efficace, mais je n’ai pas été en mesure de voir l’efficacité à long terme puisque j’avais mis ce système en place vers la fin de mon stage.

 

Je réalise que souvent, on prend et l’on perd beaucoup de temps à utiliser et gérer des moyens de gestions de classe qui ne servent pas réellement à éliminer ou réduire les comportements indésirables, mais qui servent simplement à les arrêter sur-le-champ. Lorsque j’aurai ma classe, ou même pour de la suppléance, je commencerai l’année (ou la journée) par la mise en place de quelques règles simples. Pour faire respecter les règles mises en place, on se doit d’utiliser des interventions économiques et efficaces qui dérangent le moins l’activité d’apprentissage tout en permettant à l’élève de prendre en charge ses actions et ainsi favoriser l’apprentissage des comportements attendus (Archambault et Thériault, 2003).

 

Dans le cas de ma classe ou d’un remplacement longue durée, je ferai participer les élèves au choix des règles et des moyens mis en place pour gérer les comportements indésirables. Des élèves impliqués dans la mise en place d’un code de vie de classe y adhèrent beaucoup plus facilement et surtout, volontairement!

 

 

Télécharger
Je m’étais déjà questionnée sur l’efficacité des moyens de gestions de classe dans le cadre de cette analyse réflexive effectuée lors de mon premier stage. L’essentiel de ma réflexion se trouve dans les sections examiner et réinvestir.
S_Richard_Analyse rélexive 1.docx
Document Microsoft Word 30.0 KB

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Carole Raby (dimanche, 21 décembre 2014 14:49)

    J'imagine que tu connais le livre d'Archambault et Chouinard : http://www.cheneliere.ca/6152-livre-vers-une-gestion-educative-de-la-classe-3e-edition.html
    Ils proposent une réflexion très intéressante sur le sujet. Oui, "des interventions économiques", mais toute une prévention en amont, et quand nos interventions "économiques" ne fonctionnent pas, savoir recourir à des interventions "moins économiques"... Constance, cohérence, etc.