L'éthique étoffée


La question de l’éthique professionnelle a souvent été discutée lors des cours de stage. Chaque fois, l’on nous rappelle les règles de base de l’éthique, celles qui concernent le respect de la vie privée, la confidentialité et l’usage responsable des téléphones cellulaires et des réseaux sociaux. Chaque fois, je vois ces règles plus comme des règles de savoir-vivre que de réelles règles d’éthique professionnelle.

 

Il y a quelque temps, j’ai lu un excellent texte de Marie-Paule Desaulniers de l’UQTR et France Jutras de l’université de Sherbrooke traitant de l’éthique professionnelle des enseignants. Elles poussent la réflexion sur l’éthique professionnelle au-delà de ce que j’ai mentionné en début de billet et la présente comme une dimension intrinsèque du travail enseignant ce qui ressemble plus à ma vision de l’éthique professionnelle, probablement teintée de mes années en ingénierie.

 

Desaulniers et Jutra définissent l’éthique professionnelle selon 4 axes différents. Premièrement selon l’axe des relations au savoir et la culture. Pour elles, l’honnêteté intellectuelle, la mise à jour de ses connaissances, la retenue quand le savoir touche des domaines émotifs ou privés comme dans l’enseignement de l’éthique et de la culture religieuse, le respect de la propriété intellectuelle dans le cas de travaux ou de notes de cours des collègues, le respect des programmes d’études sont des manifestations de l’éthique professionnelle enseignante (Desaulniers et Jutras, 2012).

 

Deuxièmement, elles mentionnent l’axe de la relation aux élèves. Selon cet axe, l’éthique professionnelle inclut la nécessité pour l’enseignant de développer et entretenir avec ses élèves des relations idéales pour favoriser l’apprentissage.

 

Ensuite vient l’axe qui concerne les relations interpersonnelles dans l’école. Les enseignantes et enseignants ne considèrent pas spontanément leurs relations avec leurs collègues, le personnel administratif et le personnel de soutien de l’école ou encore avec les parents comme relevant de leur éthique professionnelle (Desaulniers et Jutras, 2012). Travailler en collaboration n’implique pas une liberté totale de jugement et de partage d’informations et de méthodes parfois non basées sur le mieux-être des élèves (comme refuser de recevoir en orthopédagogie une élève du 3e cycle parce que de toute façon il est trop tard). Pourtant, c’est là que j’ai vu le plus de manquement à l’éthique professionnelle dans les différents salons du personnel que j’ai visité en stage ou en suppléance. J’ai parfois de la difficulté à croire ce que j’entends au sujet des élèves, d’autres enseignants, des parents ou des professionnels. Je suis toujours surprise de voir les gens continuer à parler malgré ma présence.

 

Finalement, l’éthique professionnelle est présentée selon la relation à la société relative à l’aspect socialiser de la mission de l’école. L’éthique professionnelle implique ici que l’enseignant doit tout mettre en oeuvre pour s’acquitter de cette mission.

 

En fait, l’éthique professionnelle enseignante est une dimension intrinsèque du travail enseignant parce qu’elle n’est en réalité que la maitrise des 13 compétences professionnelles par le biais de la formation initiale et la 11e compétence ( développement professionnel) tout en respectant le programme de formation et la mission de l’école qui est d’instruire, socialiser et qualifier les élèves. L’éthique professionnelle, c’est « faire sa job »!

 

 

Télécharger
L'éthique professionnelle: dimension intrinsèque du travail enseignant
Voici une partie du magazine Apprendre et enseigner où se trouve le texte de Desaulniers et Jutras. Ce numéro traite seulement de pédagogie et éthique et on y trouve plusieurs autres articles intéressants sur le sujet, dont un, qui concerne les perceptions des nouvelles enseignantes, comme je serai sous peu…

* Desaulniers, M.-P., Jutras, F. (2012). L’éthique professionnelle : dimension
intrinsèque du travail enseignant. Apprendre et enseigner aujourd’hui, 2(1), 20-24.
Éthique.pdf
Document Adobe Acrobat 697.5 KB

Écrire commentaire

Commentaires : 0