Au delà du mandat


Mes deux premiers stages ont été marquants à plusieurs niveaux, tant professionnellement que personnellement. Professionnellement, j’ai été en mesure de faire mes premiers pas dans l’enseignement et dans une classe. J’ai énormément appris sur le genre d’enseignante que je serai et sur le milieu de l’enseignement et la profession enseignante. Pour différentes raisons, j’ai été amenée à travailler avec plusieurs intervenants dans mes milieux de stage.

 

J’ai travaillé avec les orthopédagogues pour réviser les groupes d’élèves pour lesquels un suivi sera fait en dénombrement flottant afin de s’assurer qu’ils puissent réussir leurs examens de fin d’année. J’ai été en mesure de voir que parfois l’on fonctionne selon les instructions de la direction et non les besoins des élèves et l’énergie n’est pas toujours mise au bon endroit. J’ai aussi travaillé avec une orthophoniste pour aider un jeune élève avec un trouble de langage et lui permettre d’obtenir les services dont il avait besoin. À deux reprises, un dossier a demandé l’intervention des psychoéducateurs et travailleurs sociaux de l’école et de l’extérieur. Ce sont ces deux événements qui m’ont le plus marquée personnellement… Mais, par souci de confidentialité et d’éthique professionnelle, je n’en dirais pas plus simplement que, comme enseignante, on doit parfois gérer des situations qui vont bien au-delà de notre mandat d’enseignement et qui restent en nous pour longtemps, voire pour toujours.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1