Cachez ce TNI que je ne saurais voir!


Je n’ai pas encore tous les détails concernant mon dernier stage, mais il semble que l’on doit se concentrer sur une compétence en particulier. Si c’est le cas, j’irai probablement avec la compétence 8 qui concerne l’intégration des TIC en classe. J’ai suivi le cours DDD3650 Application des technologies de l'information et de la communication en enseignement cet été et j’ai fort apprécié toutes les ressources que j’y ai découvertes (sites de rédaction de poésie, de création de pièces musicales, de gestion de classe, de communication avec les parents, de création d’exercices interactifs, de classe inversée, d’aide aux enfants dyslexique). J’ai été en mesure, à travers la théorie présentée, d’avoir un regard encore plus critique quant à l’utilisation des TIC en classe. Je ne suis pas une "fan" de l’utilisation des TNI, tablettes et ordinateur à tout prix. Il doit y avoir une valeur ajoutée comme nous l’avons vu en classe.

 

On nous a présenté plusieurs modèles d’intégration des TIC en classe. J’ai particulièrement aimé le modèle SAMR (Puentedura, 2009) qui parle de 4 grandes étapes d’intégration des TIC soit la substitution, l’augmentation la modification et la redéfinition. La majorité des utilisations que j’ai pu voir en classe  pourraient se classer aux étapes de substitution et d’augmentation et donc de transformation de la tâche comme rédiger un texte à l’ordinateur ou bien faire une évaluation formative sur internet (Thibault, 2016). Il y a ensuite les étapes de modification et de redéfinition qui concernent une amélioration de la tâche au niveau fonctionnel ou même la réalisation de tâches qui ne seraient pas possibles sans les TIC. Par exemple l’enregistrement vidéo d’une présentation orale, l’utilisation d’un Google doc pour la rédaction d’un travail d’équipe ou la création d’un documentaire (Thibault, 2016).

 

Je suis sortie de ce cours gonflée à bloc par toutes ces possibilités et une plus grande confiance en mes capacités à utiliser les TIC grâce aux différents  travaux réalisés en classe comme le site internet ou bien les devoirs comme la création d’exercices interactifs, de vidéos ou bien d’activités interactives pour le TNI.

 

Depuis le début de l’année scolaire, je fais de la suppléance deux à trois jours par semaine et j’avais hâte de pouvoir tester mes nouvelles habiletés… Quelle ne fut pas ma déception de voir que les TNI sont très peu utilisés en classe ou simplement comme projecteur ou pour prendre les présences. Je ne dénigre pas cette utilisation puisqu’il est fort pratique de pouvoir accéder à des informations rapidement sur grand écran. En discussion avec mes élèves de stage, je leur parlais de la toile Guernica de Picasso et j’ai pu leur montrer l’œuvre sur le TNI et j’ai trouvé une vidéo en français narrée par Picasso lui-même expliquant l’histoire de cette œuvre. Je pense que le TNI et l’accès internet sont un outil merveilleux pour bonifier notre enseignement et répondre à certaines questions sur le vif. On peut même maintenant visiter certains musées, comme le Louvre à Paris, virtuellement.

 

Peut-être que les enseignants ne sont pas bien formés pour utiliser le TNI et que le temps pour mettre quelque chose en place ne vaut pas les bénéfices qu’ils pourraient en retirer… Encore une preuve qu’il est essentiel que la formation continue offerte aux enseignants soit pertinente et utile sinon, c’est du temps perdu et les enseignants manque de temps, c’est bien connu !

 

Une autre source de déception en suppléance est que le TNI n’est jamais (ou très rarement) disponible pour les suppléants. Je peux comprendre qu’on ne veut pas que les suppléants dérèglent le TNI ou l’ordinateur qui y est associé, surtout que les techniciens informatiques se font rares, mais il pourrait être avantageux de laisser les suppléants utiliser les TNI. Les suppléants sont souvent de jeunes enseignants ou des étudiants, intéressés et formés pour l’utilisation des TIC. Peut-être pourraient-ils proposer aux élèves des façons d’utiliser les TIC qui pourraient inspirer et motiver les titulaires à faire une utilisation plus judicieuse et fréquente des TIC en classe.

 

Durant mon dernier stage, j’espère pouvoir utiliser le TNI et les autres TIC qui seront à ma disposition. En attendant, en suppléance, quand j’entre dans une classe je pense à Molière en me disant : « cachez ce TNI que je ne saurais voir ».

 

Télécharger
Notes de cours - Modèles d'intégration des TIC
Voici les notes de cours concernant les modèles d'intégration des TIC créees par François Thibault dans le cadre du cours DDD3650 à la session été 2016. On y présente le modèle SMAR, mais aussi d'autres modèles permettant de juger de la pertinence de l'intégration des TIC en classe.
Modèles d’intégration des TIC.pdf
Document Adobe Acrobat 1.8 MB

Écrire commentaire

Commentaires : 1