Règlement 18


La douzième compétence professionnelle mentionne que nous devons agir de façon éthique dans l’exercice de nos fonctions et dans notre formation universitaire. La plus grande question d’éthique durant notre parcours universitaire est certainement le plagiat.

Toutes les universités possèdent une réglementation quant au plagiat. À l’UQAM, il s’agit du règlement 18 sur les infractions de nature académique. L’université a même créé un site internet pour expliquer aux étudiants ce règlement par le biais, entre autres, de capsules vidéo. Je ne connaissais pas ce site avant la lecture de cet article du journal de Montréal mentionnant que l’université Laval avait modifié son règlement sur le plagiat pour imposer des mesures différentes selon le contexte de l’infraction. Effectivement, il est peu logique d’imposer la même sanction pour l’omission d’une référence et le plagiat direct en examen ou l’utilisation intégrale du travail d’un autre.

 

Voulant comparer ce qui se fait à l’UQAM au nouveau règlement de l’université Laval, j’ai fait des recherches et visionné la capsule concernant les sanctions pour une infraction de nature académique. Bien que le règlement soit mentionné à la dernière page de tous les plans de cours, je ne connaissais pas les conséquences aux infractions de nature académique. J’y ai appris que l’UQAM adhère au concept de tolérance zéro, mais propose un ensemble de sanctions selon le contexte et la gravité de la faute commise. Voici l’essentiel des sanctions possibles :

 

·      probation

 

·      échec à un travail ou à une activité

 

·      échec à un cours

 

·      nécessité de faire 6 crédits supplémentaires

 

·      suspension

 

·      expulsion du programme + mention au relevé de notes

 

·      expulsion de l’université + mention au relevé de notes

 

Si autant de mesures sont nécessaires, j’imagine que le plagiat est un problème plus grave que je ne le pensais… Mon impression que le plagiat n'est pas fréquent est probablement due au fait que, lors de mon premier baccalauréat, on utilisait peu les ordinateurs et internet alors que maintenant ces outils peuvent faciliter les infractions de nature académique.

 

Plus d’information sur le règlement 18 ici.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0